Achetez-en 2 ou plus pour la livraison GRATUITE

Chariot 0

Votre commande est qualifié pour la livraison gratuite Vous êtes ||montant|| loin de la livraison gratuite.
Plus de produits disponibles à l'achat

Produits
Paire avec
Ajouter des notes de commande
Est-ce un cadeau?
Sous-total Gratuit
Voir le panier
hors taxes et frais de livraison

Renouvellement par les racines : Colostrum et croissance des cheveux

Renewal from the Roots: Colostrum and Hair Growth

La perte de cheveux est un problème très courant qui touche aussi bien les hommes que les femmes. Même si cela arrive fréquemment, soyons réalistes : perdre ses cheveux est tout sauf une promenade dans le parc ! Quels que soient l’âge, le sexe ou les circonstances, l’amincissement de vos cheveux peut être une expérience pénible et épuisante mentalement.

Heureusement, une substance connue sous le nom de colostrum bovin a retenu l’attention des chercheurs comme solution potentielle à la chute des cheveux. Imaginez une poudre puissante remplie de composés bioactifs et de nutriments qui pourraient favoriser la santé de vos cheveux. Cette ressource naturelle remarquable pourrait très bien être la clé de l’amélioration de la qualité des cheveux. Approfondissons les subtilités de la perte de cheveux et explorons comment le colostrum pourrait offrir une solution viable.

Les causes de la chute des cheveux

Plusieurs facteurs peuvent influencer votre risque de perte de cheveux. Un facteur important est la génétique, qui peut jouer un rôle dans la perte de cheveux chez les hommes et chez les femmes. Chez les hommes, cela se manifeste souvent par une calvitie masculine, tandis que les femmes peuvent subir une perte de cheveux de type féminin. Ces conditions sont héréditaires et peuvent être transmises de génération en génération.

Il est important de noter que même si la génétique peut prédisposer les individus à la chute des cheveux, d'autres facteurs tels que l'âge, les changements hormonaux et les conditions médicales peuvent également contribuer à la chute des cheveux. À mesure que nous vieillissons, la croissance de nos cheveux ralentit, entraînant un amincissement du cuir chevelu, une perte de couleur et un recul des cheveux au fil du temps.

La perte de cheveux peut également être influencée par divers problèmes de santé et de bien-être. Par exemple, la pelade est une maladie dans laquelle le système immunitaire attaque les follicules pileux, les structures qui ancrent les cheveux dans le cuir chevelu. Ce dysfonctionnement entraîne une chute des cheveux, qui peut survenir non seulement sur le cuir chevelu mais également sur d’autres parties du corps chez les personnes souffrant d’alopécie.

Les déséquilibres hormonaux associés à des affections telles que le syndrome des ovaires polykystiques (SOPK), les changements dans les méthodes de contrôle des naissances et la grossesse peuvent également contribuer à la perte de cheveux. Par conséquent, le maintien d’un équilibre hormonal sain est crucial pour éviter une excrétion excessive (1).

Le stress peut avoir un impact significatif sur la qualité et la croissance des cheveux par divers mécanismes, par exemple en perturbant le cycle naturel de croissance des cheveux. Dans un processus connu sous le nom d’effluvium télogène, le stress pousse davantage de follicules pileux dans une phase de repos, provoquant une chute excessive des cheveux. De plus, le stress peut provoquer des déséquilibres hormonaux en augmentant les niveaux de cortisol, ce qui perturbe davantage le cycle de croissance des cheveux et conduit à leur amincissement. De plus, le stress peut altérer la capacité du corps à absorber et à utiliser les nutriments essentiels à la santé des cheveux, exacerbant ainsi les carences existantes pouvant contribuer à la chute des cheveux.

La santé intestinale joue également un rôle crucial dans l'absorption des nutriments, et des maladies telles que le syndrome du côlon irritable (SCI) et la maladie de Crohn peuvent entraver l'absorption des nutriments essentiels à la santé des cheveux. L’inflammation et les dommages aux intestins nuisent à l’absorption des nutriments comme les vitamines, les minéraux et les acides aminés, essentiels à la croissance et à la force des cheveux. De plus, un microbiome intestinal déséquilibré provoque une inflammation systémique, ce qui peut contribuer davantage à la chute des cheveux ou à une mauvaise qualité des cheveux.

La qualité de l’eau, de l’air et du sol peut avoir des effets profonds sur la santé des cheveux et la disponibilité des nutriments. La qualité de l’eau, par exemple, peut varier considérablement en fonction de sa source et des procédés de traitement. L'eau dure, riche en minéraux, peut entraîner une accumulation de minéraux sur le cuir chevelu et les cheveux, affectant potentiellement leur santé et leur apparence. À l’inverse, l’eau douce peut manquer de minéraux essentiels, importants pour la croissance et la force des cheveux.

La qualité de l’air est un autre facteur crucial à prendre en compte. Les polluants environnementaux, tels que les particules, les composés organiques volatils (COV) et les métaux lourds, peuvent se déposer sur le cuir chevelu et les cheveux, entraînant une irritation, une inflammation et un stress oxydatif. Ces polluants perturbent l’équilibre naturel du cuir chevelu, contribuant potentiellement à des affections telles que les pellicules ou la dermatite séborrhéique.

Enfin, la qualité du sol joue un rôle fondamental dans la teneur en éléments nutritifs de nos aliments. Les plantes cultivées dans un sol riche en nutriments sont plus susceptibles de contenir des niveaux plus élevés de vitamines, de minéraux et d’antioxydants essentiels qui sont bénéfiques pour la santé des cheveux. À l’inverse, les plantes cultivées dans un sol pauvre en nutriments peuvent manquer de ces nutriments essentiels, ce qui peut entraîner des carences pouvant avoir un impact sur la qualité et la croissance des cheveux. Par conséquent, garantir l’accès à de l’eau propre, à de l’air pur et à des aliments riches en nutriments est essentiel pour maintenir une santé capillaire optimale face aux défis environnementaux.

Ce dont nos cheveux ont besoin

De nombreux composés et substances biologiques sont essentiels à la croissance et à la vitalité de nos cheveux. Ceux-ci comprennent les vitamines, les minéraux, les facteurs de croissance et le collagène, qui jouent tous un rôle crucial dans la promotion de la croissance des cheveux.

Les vitamines et les minéraux sont particulièrement essentiels, car ils servent de cofacteurs aux enzymes et aux protéines structurelles essentielles à la croissance et au développement des cheveux. Les micronutriments tels que la vitamine A, les vitamines B, la vitamine C, la vitamine D, la vitamine E, le zinc, le fer et le sélénium contribuent tous au développement de follicules pileux sains (2).

Un autre contributeur important à la santé des cheveux est le facteur de croissance analogue à l’insuline-1 (IGF-1), une hormone naturellement présente dans notre corps. L'IGF-1 joue un rôle clé dans la régulation des processus liés à la croissance des cheveux. La recherche indique que l'IGF-1 est crucial pour la signalisation au sein de la papille dermique, une structure au sein du follicule pileux. En conséquence, l’IGF-1 influence la croissance et la différenciation des cellules ciliées.

Les chercheurs ont testé cette hypothèse en analysant les cellules du cuir chevelu des zones dégarnies de la tête des patients. Ils ont découvert que ces cellules ont tendance à produire moins d’IGF-1 que les zones poilues. De plus, des études ont montré que les personnes atteintes du syndrome de Laron, une maladie caractérisée par un déficit en IGF-1, souffrent souvent d'alopécie et d'anomalies structurelles des cheveux (3). Ces preuves mettent en évidence une forte corrélation entre les niveaux d’IGF-1 et la capacité des cheveux à pousser.

IGF-1 pour soutenir la chute des cheveux

L’IGF-1 est également très important pour gérer les effets d’une autre hormone, connue sous le nom d’hormone de croissance, dans notre corps. Dans une étude, l’hormone de croissance a amélioré la structure et l’épaisseur des cheveux chez 38 % des participants. Certaines personnes avaient les cheveux foncés, tandis que d’autres présentaient une croissance accrue des cheveux. Ainsi, l’influence positive de l’IGF-1 sur la GH peut restaurer des cheveux sains !

D'autres études sont en cours dans l'espoir d'examiner l'efficacité des produits contenant de l'IGF-1 appliqués directement sur la peau et le cuir chevelu. Les premières études chez les hamsters montrent que les poils poussent plus épais et plus rapidement lorsqu'ils sont traités avec l'IGF-1. Cependant, des essais cliniques à grande échelle chez l'homme sont nécessaires pour confirmer la pertinence de ces résultats (3).

Les recherches préliminaires sur le rôle de l’IGF-1 dans la croissance des cheveux sont prometteuses. Ainsi, vous devriez envisager de soutenir la santé de vos cheveux en consommant de l’IGF-1 via votre alimentation !

Colostrum contre la chute des cheveux

Il existe plusieurs approches pour lutter contre la chute des cheveux, notamment les méthodes naturelles et les thérapies pharmacologiques. La mise en œuvre d’une stratégie globale intégrant plusieurs mesures préventives sera essentielle pour atténuer la gravité de la perte de cheveux. Cependant, donner la priorité à la nutrition est primordial dans votre cheminement vers des cheveux plus sains.

Connaissant les bienfaits de l’IGF-1 sur les cheveux, vous souhaiterez peut-être rechercher un supplément riche en IGF-1. Ne cherchez pas plus loin que le colostrum bovin ! Produite par les vaches peu de temps après l'accouchement, cette substance de type « superaliment » regorge d'immunoglobulines, de facteurs de croissance et de lactoferrine, qui soutiennent tous votre santé.

Le colostrum bovin contient des facteurs de croissance de type insuline, notamment l'IGF-1 et l'IGF-2. Ainsi, ce supplément est un excellent moyen d’intégrer l’IGF-1 dans votre alimentation pour soutenir la santé de vos cheveux. De plus, il facilite l’absorption des nutriments en favorisant le développement des cellules intestinales dans le tube digestif. Ainsi, le colostrum améliore la capacité de la barrière intestinale à absorber les vitamines et minéraux essentiels au maintien de cheveux sains.

Enfin, le colostrum bovin contribue également à soutenir « l’axe intestin-cerveau », qui fait référence à l’interaction entre le microbiome intestinal et le cerveau. En favorisant la santé intestinale, ce supplément peut entraîner une amélioration de l’humeur et une réduction du niveau de stress, deux facteurs étroitement liés à la perte de cheveux.

Colostrum Moogi

Le colostrum et la croissance des cheveux vont de pair, mais il est essentiel de choisir la bonne forme de colostrum pour lutter contre la chute des cheveux. Tous les suppléments de colostrum ne sont pas identiques, vous devrez donc en sélectionner un de haute qualité pour des résultats optimaux.

Moogi Colostrum est associé au probiotique DE111, qui agissent en synergie pour amplifier les effets de chacun. Le colostrum fournit de l'IGF-1 et soutient votre barrière intestinale pour une absorption optimale, tandis que le probiotique DE111 maintient un microbiome intestinal sain, améliorant ainsi l'axe intestin-cerveau. Ainsi, pensez au Moogi Colostrum et au Probiotique DE111 pour tous vos besoins en matière de santé capillaire.

Les références

  1. https://www.aad.org/public/diseases/hair-loss/causes/18-causes
  2. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC6380979/
  3. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/29765966/